En quoi Huggies® Pull-Ups® vous aide dans cette étape?

Je fais seul | Huggies® Pull-Ups®

Des côtés super extensibles pour aider l'enfant à enfiler et enlever sa culotte tout seul.

Semblable à de vrais sous-vêtements | Huggies® Pull-Ups®

Nos culottes sont semblables à de vrais sous-vêtements et avec les dessins Disney© préférés de vos enfants!

Comment construire une routine autour de l'apprentissage de la propreté?

Il est important que l'enfant se sente en confiance, il faudra alors faire preuve de patience
et de consistance pour engager votre enfant tout au long du processus d'apprentissage.

Les principaux conseils pour installer la routine propreté sont:

Des horaires réguliers

Img Horaires icone-horaires

Installez des horaires pour se rendre à la toilette pour s'entraîner progressivement. Vous pouvez également régler un rappel toutes les 30 minutes pour y penser.

Noter les progrès

Img Progrès icone-progrès

Faites un suivi des progrès avec votre enfant à l'aide d'un tableau de progrès. Vous pourrez ainsi ajuster votre routine en fonction du rythme de votre enfant.

Créer une routine

Img Routine icone-routine

Commencez à intégrer l'apprentissage de la propreté dans votre quotidien et pendant des moments clefs, comme par exemple avant d'aller se coucher, pendant votre routine matinale ou avant de sortir de la maison.

Soyez consistant

Image Consistant icone-consistant

Une fois que vous êtes passés de couches culottes classiques à Huggies® Pull-Ups® il est important de rester consistant pendant la journée pour ne pas perturber le message que vous voulez faire passer à votre enfant.

Un joli tableau de progrès comme outil d'apprentissage

Un tableau de progrès est l'outil parfait pour vous aider dans cette étape.
Il aide à encourager votre enfant en partageant ses progrès au quotidien.
Ainsi, votre enfant restera engagé tout le long du processus d'apprentissage.

Tableau de progrès
Tableau de progrès
Autocollants
Autocollants
En savoir plus...

Cliquez sur les articles suivants pour vous aider à finaliser l'étape 3:

X
Maintenir Ses Efforts
Maintenir ses efforts

Une fois que l'excitation des premiers temps est passée, il est possible que votre tout-petit commence à perdre de l'intérêt pour ces tâches, somme toute plutôt répétitives, et qu'il se montre de moins en moins coopératif.
Il est pourtant essentiel de faire en sorte que votre enfant ait envie de réussir son apprentissage de la propreté afin de l’aider à conquérir cette étape importante de son développement.
Voici quelques conseils pour vous aider à le motiver.

Félicitez-le

Grâce à vos compliments, votre enfant va prendre confiance à lui. Et en se sentant valorisé et plus sûr de lui, il sera plus à même de maîtriser une nouvelle compétence et s’intéressera également beaucoup plus à l’ensemble du processus !
Voici pourquoi les compliments sont si importants dans le cadre de l'apprentissage de la propreté. Bien évidemment, les encouragements non verbaux, tels que les câlins, les sourires, les tapes dans la main, sont également très importants.
Toujours dans le but de l'encourager, on prendra soin de ne pas seulement célébrer la réussite des grandes étapes, mais également toutes les petites victoires qui méritent d'être soulignées. Ainsi, on pourra le féliciter d'avoir su utiliser les bons mots pour parler du pot et de ce qu'il souhaitait y faire, d'avoir réussi à mettre ses culottes d'apprentissage de la propreté ou bien de vouloir être changé après un accident.

Fixez-lui un but

Les enfants adorent qu'on leur fixe un but et c'est un excellent moyen pour qu'ils restent motivés. Une fois leur but atteint, ils auront l'impression d'avoir accompli quelque chose d'important et en seront très heureux, d'autant plus si ce succès s'accompagne d’une récompense !
Vous pouvez commencer par proposer à votre enfant des petits défis avant de passer à des choses plus importantes une fois qu’il sera plus sûr de lui et à l'aise avec l'exercice.
Les culottes d'apprentissage de la propreté Huggies® Pull-Ups® ressemblent à de vrais sous-vêtements et possèdent un petit motif qui disparaît une fois que la couche est mouillée afin d'aider les enfants à distinguer le mouillé du sec. Proposez à votre tout-petit d'essayer de garder le petit dessin intact. Ce petit jeu lui donnera envie de se dépasser !
Plus tard, vous pourrez également motiver votre enfant en l'autorisant à porter des dessous de son choix s'il parvient à être propre pendant une certaine durée que vous aurez déterminée par avance.

Récompensez-le

Vous n'avez que l'embarras du choix pour trouver comment récompenser les progrès de votre enfant. Tableau de ses progrès, bonbons, jouets, repas préféré, sortie amusante, un coup de fil pour partager la grande nouvelle avec les grands-parents ou bien des amis,...
De nombreux parents ont trouvé utile un tableau qu'ils complètent au fur et à mesure avec des stickers afin de montrer à leur enfant ses progrès et le but à atteindre. C'est une manière de stimuler très efficacement les petits qui ne sont pas encore assez mûrs pour faire quelque chose dans le seul intérêt de devenir plus autonome. Les tout-petits adorent les stickers et ils seront ravis de pouvoir les placer sur leur tableau à chaque palier qu’ils auront passé avec succès. Voici un exercice qui peut être très motivant pour eux et encore plus s'ils ont eux-mêmes décoré le tableau !

Partagez la nouvelle

Afin d'être sûr de bien continuer sur votre lancée, n’hésitez pas à prévenir vos proches ainsi que, bien évidemment, toutes les personnes qui peuvent être amenées à s'occuper de votre enfant. Dites-leur bien où vous en êtes et surtout ce qu'ils peuvent faire pour vous aider. Rappelez-vous que votre enfant a énormément besoin de constance tout au long de son apprentissage de la propreté : il est donc important que les adultes qui vont le garder soient aussi sur la même longueur d'onde. Enfin, plus ses proches seront nombreux à le féliciter et à l'encourager, plus votre enfant sera motivé !

Soyez vous-même motivé (e) !

Tous les enfants ne se développent pas au même rythme. Certains mettent deux semaines avant d'être totalement propres, d'autres ont besoin de quelques mois.
Il est très facile d'être tenté de comparer son enfant à ceux des autres et de penser qu'on a tout raté parce que les choses n'avancent pas aussi vite qu'on le souhaiterait. Mais il n'y pas une seule « bonne » façon de faire et chacun doit pouvoir avancer comme il le sent. Gardez en tête que votre enfant sera propre quand ce sera le bon moment pour lui. Restez positifif (ve) !

Instaurer Un Rituel
Instaurer un rituel

Inventer un rituel est un excellent moyen de favoriser l’apprentissage de la propreté. On le sait bien, pour assimiler de nouvelles choses de la manière la plus sereine possible, les enfants doivent avoir le sentiment d’évoluer dans un environnement sûr et prévisible. La constance et la répétition leur permettent de trouver leurs repères et de se sentir en confiance.

Vous pouvez débuter son apprentissage de la propreté en regardant ensemble des livres illustrant le passage sur le pot ou aux toilettes. C’est un grand classique de la littérature enfantine, et vous en trouverez, sans aucun doute, qui mettent en scène ses personnages favoris ! C’est alors que vous pourrez mettre en place votre propre rituel, en établissant des moments dans la journée où vous lui proposerez d’utiliser les toilettes ou le pot, par exemple après une sieste ou avant le repas.

Reportez les progrès de votre enfant sur un tableau, pour tenter de détecter son rythme naturel et essayez d’adapter votre rituel à ces moments clés. Il peut également s’avérer judicieux d’intégrer le passage sur le pot ou aux toilettes dans vos rituels habituels, comme celui du coucher.

Une fois que vous êtes passés aux culottes d’apprentissage de la propreté comme les Huggies® Pull-Ups®, il est très important de vous y tenir afin que votre enfant comprenne que vous avez définitivement abandonné les couches. Oui, votre tout-petit devient grand et il pourra bientôt passer aux vrais sous-vêtements !

En attendant, il va adorer porter ces culottes d’apprentissage de la propreté, qui vont lui apprendre de manière ludique la différence entre sec et mouillé avec l’aide du motif Disney® qui disparaît.

Grâce à leur finesse et à leurs motifs spécial filles ou garçons, les culottes Huggies® Pull-Ups® représentent une bonne transition pour votre enfant avant qu’il puisse porter ses premiers vrais sous-vêtements.

On prend de bonnes habitudes !

  • Encouragez votre tout-petit à mettre et enlever ses Huggies® Pull-Ups® tout seul, dès le départ, même si vous devez l’aider un peu.
  • Laissez-le essayer de s’essuyer lui-même, dès que vous l’en sentez capable, même si s’essuyer correctement demande un peu d’entraînement.
  • Il est courant que les tout-petits aient peur de la chasse d’eau. Expliquez-lui pourquoi vous devez tirer la chasse et prévenez-le quand vous allez le faire. Dès qu’il est habitué, laissez-le tirer la chasse d’eau tout seul, il devrait rapidement adorer ça !
  • Encouragez votre enfant à se laver les mains après chaque passage sur le pot ou aux toilettes, et expliquez-lui qu’il est important de les laver soigneusement pour se préserver des bactéries et des maladies.
  • Enfin, félicitez-le à chaque étape qu’il franchit dans son apprentissage de la propreté. Avant que vous ne vous en rendiez compte, il aura maîtrisé le processus et se rendra tout seul aux toilettes, sans même que vous ne le lui ayez demandé !
Sentrainer Sur Le Pot
S'entrainer sur le pot

Pendant l'apprentissage de la propreté, les tout-petits éprouvent en général d'abord plus de facilités à faire pipi sur le pot. On fait pipi en général instantanément, (surtout si on attend le dernier moment pour aller aux toilettes), ce qui rend la chose rapide et relativement facile à faire. Mais faire caca sur le pot est une autre affaire ! C'est un véritable défi dans certains cas, et les enfants prennent en général plus de temps à maîtriser cet apprentissage.

Faire caca sur un pot ou dans une couche n'a absolument rien à voir en termes de sensations, et la différence peut être troublante pour des petits enfants. Votre tout-petit avait peut-être l'habitude de faire caca debout ou bien en mouvement et essayer de se soulager assis sur un pot peut paraître pour certains, à première vue, bien inconfortable.

Aussi étrange que cela puisse sembler, beaucoup d'enfants perçoivent leurs excréments comme une partie d'eux-mêmes et ils ne comprennent pas pourquoi ils devraient s'en débarrasser en tirant la chasse. Et pour peu que, lors d'une précédente tentative de faire la grosse commission sur le pot, ils ont souffert à cause de selles un peu dures, ou bien ils ont eu peur, en étant par exemple éclaboussé sur les fesses par l'eau des toilettes, cela peut les dissuader d'essayer à nouveau. Il est possible que votre tout-petit développe même une peur du pot : avec un peu de patience et de la pratique, vous parviendrez à l’aider à surmonter ses appréhensions.

Vous pouvez aider votre tout-petit à dépasser ces difficultés en l'encourageant à s'asseoir sur le pot en portant ses culottes d’apprentissage de la propreté Huggies® Pull-Ups® et à y faire caca dedans : bien sûr, n'oubliez pas de le féliciter d'avoir essayé, même si le résultat n'est pas concluant. Une fois qu'il s'est soulagé dans sa culotte d'apprentissage, videz son contenu dans le pot ou dans les toilettes et expliquez-lui de quoi il s'agit et où cela est supposé aller avant de lui demander s'il souhaite vous aider à tirer la chasse.
Peu à peu, encouragez votre enfant à essayer de faire caca sur son pot en lui adressant de nombreuses félicitations et en le récompensant.


Avec un peu de temps, de la pratique et de la patience, votre tout-petit parviendra à utiliser son pot aussi bien pour y faire pipi que caca !

Mon Enfant A Peur Du Pot Toilettes
Mon enfant a peur du pot/toilettes

Votre enfant se montrait enthousiaste à l'idée de démarrer son apprentissage de la propreté, mais maintenant, voilà qu’une fois sur le pot, il se relève très vite. Pire, il ne veut plus s'y asseoir du tout ! Rassurez-vous : les tout-petits ont souvent peur du pot. Tout cela est bien nouveau pour votre enfant. Mais voici quelques conseils à appliquer afin de l'aider à dépasser ces premières appréhensions.

L'apprentissage de la propreté implique de nombreux changements dans le quotidien de votre tout-petit ; non seulement il abandonne le confort et la sécurité que lui conféraient ses couches mais on lui demande également de saisir et de réagir aux signaux qui lui indiquent qu'il a besoin de se soulager. Cela peut faire beaucoup à la fois pour certains enfants, et le pot peut alors devenir une source de stress.

Pour préparer votre enfant à surmonter cette étape, vous allez devoir l'habituer à cet objet nouveau.
Aidez-le à percevoir le pot comme un meuble de la maison parmi les autres, mais qui lui serait exclusivement destiné. Pour cela, assurez-vous qu'il rentre régulièrement dans son champ de vision, en le plaçant à portée de vue et non pas dans un recoin sombre de la salle de bains. Vous pouvez également proposer à votre tout-petit d'y asseoir son ours ou bien sa poupée afin qu'il puisse se familiariser avec cet objet par le jeu et constater qu'il n'a rien de menaçant.

Dans un premier temps, encouragez votre tout-petit à se mettre sur son pot vêtu de ses culottes d’apprentissage de la propreté Huggies® Pull-Ups® afin qu'il puisse s'habituer aux gestes et aux sensations sans ressentir la moindre pression de devoir faire vraiment quelque chose dedans.

Prenez soin de lui expliquer à quoi sert le pot et lisez-lui des histoires autour de l'apprentissage de la propreté, afin qu'il comprenne que c'est une étape par laquelle passent tous les enfants.
Plus il aura de contacts avec le pot, moins il le craindra, et plus il trouvera normal de s'y asseoir.

Si vous constatez que votre enfant a développé une phobie du pot que vous avez à la maison, il peut être nécessaire de le laisser en choisir un autre, et de l'encourager à le décorer avec des stickers afin qu'il se l'approprie.
On trouve désormais toutes sortes de pots sur le marché. Permettez-lui d'en choisir un de sa couleur préférée ou bien avec un dessin d'un personnage qu'il affectionne : cela l'encouragera à l'utiliser.

Mais avant toute chose, il est primordial que vous restiez calme et patient(e). Si votre enfant sent que vous êtes anxieux(se) ou stressé(e) au cours du processus, cela pourrait ne faire que se rajouter à ses propres appréhensions. Avec votre soutien et vos encouragements, il dépassera bien vite ses petites réticences.

Devenir Autonome Concernant Lhygiène
Devenir autonome concernant l'hygiène

Au moment où ils découvrent le pot pour la première fois, les tout-petits ont vraiment besoin d'aide pour se familiariser avec ce nouvel objet et ce qu'il implique. Vous avez bien évidemment un rôle essentiel à jouer tout au long de leur apprentissage de la propreté. Et une grande part de cette initiation consiste à leur apprendre à devenir autonome.

Une fois que votre tout-petit a appris à utiliser le pot et a eu le temps de s'habituer aux différentes étapes de cet apprentissage, il est temps de lui apprendre à faire les choses par lui-même.

Et cela ne veut pas simplement dire aller sur le pot tout seul : afin qu'il gagne réellement en autonomie, vous allez également devoir lui montrer comment s'essuyer tout seul, tirer la chasse d’eau et se laver les mains.

Prenez votre temps

Devenir autonome pour aller aux toilettes prend du temps et il est donc hors de question de précipiter les choses. Une fois que les enfants parviennent à faire pipi et caca sur le pot, ils ont déjà passé un grand cap. Alors, bien évidemment, exiger d'eux qu'ils le fassent tout seuls ne peut se faire du jour au lendemain.

« Comme pour toutes les grandes étapes de développement, c'est un processus qui se fait petit à petit » explique le Docteur Marcy Axness, spécialiste du développement des jeunes enfants. « Lorsqu'on veut développer l'autonomie d'un enfant, la règle d'or c'est de répondre à tous ses besoins qui se justifient. C'est seulement alors qu'il pourra s'épanouir en toute autonomie. Par contre, si l'on tente de rendre un enfant plus indépendant alors qu'il est encore trop tôt, on obtient un résultat inverse et les difficultés commencent », poursuit-elle.

Une chose après l'autre

Si vous voyez que votre enfant prend confiance en lui et en ses capacités, mettez-vous peu à peu en retrait. Inutile de lui rappeler trop souvent d'aller aux toilettes si vous constatez qu'il est lui-même à l'écoute de ses envies.
Bien sûr, continuez à lui montrer que vous êtes là en cas de besoin pour l'accompagner dans sa découverte de la propreté mais encouragez-le à essayer de faire par lui-même dès que vous en avez l'occasion. Ainsi, si vous voyez qu'il est prêt, proposez-lui de baisser lui-même son pantalon et sa culotte, de faire pipi et de se rhabiller tout seul ensuite. Afin de lui faciliter la tâche, veillez à choisir des vêtements vraiment pratiques, qu’il arrivera à mettre et à enlever tout seul.

Une fois qu'il est à l'aise avec ces tâches, essayez de superviser de moins en moins les opérations, en quittant, par exemple, la salle de bains lorsque vous savez qu'il peut se débrouiller tout seul.
Ainsi, vous pouvez dans un premier temps décider de vous éclipser au moment du séchage des mains et le laisser terminer cette étape tout seul.

Pour ce qui est de bien s'essuyer, c'est encore autre chose ! Et il vaut mieux rester réaliste concernant vos attentes... Une petite fille, pourra, ainsi, très vite parvenir à s'essuyer après avoir fait pipi mais, pour des questions de coordination et d'agilité, ce ne sera pas le cas en cas de grosse commission.

Dans un premier temps, vous pouvez donc continuer à l'essuyer tout en le laissant ensuite essayer. Et gardez en tête que même si votre tout-petit se débrouille tout seul pour aller aux toilettes, il est probable que vous devrez continuer à l'essuyer encore un petit moment.

Refus Daller À La Selle
Refus d'aller à la selle

Pendant l’apprentissage de la propreté, amener les tout-petits à faire caca sans leur couche peut s’avérer parfois difficile. Certains enfants arrivent très bien à dépasser leur première appréhension, mais pour d’autres, cela peut être un peu plus long.

Un enfant peut retenir ses selles pour diverses raisons. Une défécation douloureuse due à une constipation peut rendre les enfants inquiets à l’idée de recommencer, ce qui les incite à se retenir. En faisant caca dans un pot, l’enfant prend mieux conscience de ce qu’il se passe que lorsqu’il fait dans une couche et certains enfants peuvent rencontrer une appréhension à l’idée de perdre quelque chose qui leur appartient. Parfois, il s’agit simplement d’un désir de « contrôle » - quand les enfants grandissent ils aiment avoir une maîtrise sur leur environnement et en se retenant, ils ont l’impression de mieux contrôler les choses. D’autres, sont juste trop occupés pour se souvenir d’aller aux toilettes, tellement absorbés par leur activité qu’ils n’arrivent pas à s’interrompre ou n’en ont tout simplement pas envie.

Problèmes de constipation

Quelles que soient les raisons qui font que votre enfant se retient, elles peuvent le mener à la constipation, et quand celle-ci devient chronique, elle peut conduire à ce qu’on appelle l’encoprésie soit l’incontinence fécale. Quand un enfant n'a pas encore de selles régulières, et qu'il commence à les retenir, le côlon peut alors se distendre et se boucher. L'enfant peut alors connaître des fuites de matière fécale ou bien, au contraire, avoir un bouchon qui lui fait mal quand il tente d’aller à la selle.

Le traitement de l'encoprésie varie en fonction de sa cause et implique souvent l'utilisation de laxatifs pendant un certain laps de temps. C’est la raison pour laquelle il est important que les parents demandent conseils à leur pédiatre ou leur médecin, si leur enfant semble se retenir d’aller à la selle. Cela permettra de déterminer s’il s’agit d’un problème médical ou non et de trouver une solution au plus vite.
Gardez en tête que la constipation peut également être une cause d’accidents urinaires en journée.

Comment aider votre enfant à se soulager ?

Expliquez-lui clairement que notre corps fabrique des selles tous les jours et qu’elles ont besoin d’être évacuées.
Laissez votre tout-petit décider du moment où il veut se rendre aux toilettes.
Incitez-le à aller sur le pot, en lui proposant de compléter un calendrier ou un tableau de ses progrès avec des étoiles.
L’utilisation de culottes d’apprentissage de la propreté comme les Huggies® Pull-Ups® pourra l’encourager à se soulager plutôt qu’à se retenir.
Faites en sorte que le pot soit accessible en le gardant dans une pièce où il a l’habitude de jouer. Dans les premiers jours, ça peut lui servir de rappel visuel.
Demandez à votre pédiatre de vous prescrire des laxatifs ou des émollients fécaux (pour ramollir les selles) si vous suspectez que votre enfant souffre d’encoprésie.
Aidez votre tout-petit à se changer s’il a eu un accident. Faites-le rapidement, sans commentaires ni récrimination.
Rappelez-vous que faire caca sur le pot, ou aux toilettes, peut demander un peu plus de temps que de réussir à y faire pipi. Un peu de patience et beaucoup d’encouragements aideront votre tout-petit à franchir cette nouvelle étape sans stress.